Le marketing humain

C'est d'une particularité saisissante que de faire le constat d'une lutte inégale de nos petites entreprises face à la voracité des multinationales. Ces dernières étant déjà plus aptes, à faire le contrepoids du manque à gagner, de part leur chiffre d'affaire et bénéfices. Les aides parsemées de l'état pour les petites entreprises, générant également une forme d'injustice selon des critères préétablis, divisant ainsi de qui pourra le mieux sortir la tête de l'eau. Nous parlons là des oubliés, ceux qui démarraient timidement, les volontaires s'accrochant tant bien que mal, les intermittents pour qui l'avenir est d'autant plus compromis. Tout se joue financièrement mais pas uniquement. Les incertitudes gouvernementales, les "un coup oui, un coup non" n'ont fait que rendre encore plus problématique la mise en place de solutions pour garder le cap.

A ce jour il faut relever le courage, la pugnacité, la volonté de ces entrepreneurs. L'exemple des couturières de masques prises en otages puis abandonnées, contre des invistements aléatoires de fabrication en plus grand nombre, reste une énigme pour l'intérêt général. Il se passe que cela génère le mauvais marketing. La loi du plus fort. L'erreur est bien là, la force ne se mesure pas de cette manière en marketing. Nos petites entreprises sont l'avenir, dans la diversité de pouvoir toucher la différence de chaque cible. C'est comme si demain nous ne puissions avoir qu'un seul modèle de voiture, de maison, de chaussures, de boisson etc... Pour des raisons d'équité et de richesse de notre pays, nous pouvons accéder et atteindre ce que chacun de nous voudrait consommer. Grâce aux idées et intérêt réel de nos petites entreprises.

Gageons qu'au vu de l'élan solidaire dont ces dernières ont fait preuve, le marketing humain a de beaux jours devant lui. Nombreux sont ceux qui se sont voués à ne pas oublier le consommateur. Internet a fait ouvrir des portes inatendues. Les réseaux et partenariats ont dévoilés l'incroyable envie de ne rien lâcher. Des vidéos, des conseils, des mises en pratiques en direct, les échanges durant ce confinement n'ont pas cessé. Ce n'est pas tant par stratégie, même si toutefois elle reste nécessaire, mais surtout par conviction et force que le travail a continué. Mais tout est à faire encore. Il faut tenir sur la distance, ne pas crier victoire mais juste Bravo ! Parceque vous, nous réussirons à Poursuivre ce pourquoi vous êtes ces petites entreprises. Soyons tous consommateurs équitables. Soyez fiers, ne lâchons rien.

AB